Houde, Diane

acrylique / huile

Image-empty-state.png

514 258 5121

Mousse Île de Fogo 1_ 10" x 10" acrylique sur toile galerie, Médaillée Or, en compétition Internationale à Paris, France, à l'Église de la Madeleine, en 2021
Mousse  Île de Fogo 2_ 10" x 10" acrylique sur toile galerie, Médaillée Or à Paris, France, en compétition à l'Internationale, à l'Église de la Madeleine, en 2021
Mousse Île de Fogo 4_ 10" x 10" acrylique sur toile galerie, Médaillée Or à Paris, France, en compétition Internationale à l'Église de la Madeleine, en 2021
Générations  67" x 16" acrylique sur toile galerie
Mousse Islande 1 _10" x 10" acrylique sur toile galerie, Médaillée Or à Paris, France, en compétition Internationale, à l'Église de la Madeleine, en 2021
It was a good day  20" x 16" acrylique sur toile d'artiste
Attachée à toi  16" x 20" acrylique sur toile d'artiste
Renaître 20" x 16" acrylique sur toile d'artiste
Fragile  36" x 24" acrylique sur toile galerie

Le sentiment d’appartenance à la race humaine stimule la production de Diane. Ses nombreux périples et rencontres multi-ethniques enrichissent son processus créatif. D’ailleurs, son voyage en Australie influence particulièrement sa démarche artistique et la philosophie de l’art aborigène nourrit sa quête d’identité et de spiritualité.

Ses peintures, à la fois autobiographiques, suggèrent des extraits de vie s’apparentant à des vues topographiques. Le mouvement, omniprésent, symbolise la continuité. L’artiste peintre utilise la technique du pointillisme pour représenter l’être vivant dans sa communauté. Parfois les points sont plus rapprochés afin de d’évoquer l’union. Le blanc représente l’énergie qui circule autour de soi.

Comme mère Nature est une grande source d’inspiration pour l’artiste, elle débute souvent des croquis à partir de photos captées sur le champ. Elle travaille sur de la toile de coton, généralement au sol. Pour réaliser les points, elle utilise des tiges en bambou ou des bouts de pinceau. Sa palette est lumineuse et associée aux couleurs de la Terre.

Avec ses trajectoires infinies, Diane démontre que chaque être fait partie de l’éternel recommencement de la vie.


The feeling of belonging to the human race is what stimulates my artistic production. My various journeys and multi cultural encounters have enriched my artistic approach. Particularly, my trip to Australia and New Zealand in 2015-2016, influenced my artistic process, and the philosophy behind the aboriginal art nourished my quest for spirituality and identity.

My paintings, which are always autobiographic, reflect different extracts of my life. My strokes when landing on canvas, reveal topographic aerial views. Movement is omnipresent, symbolizing continuity. I use dotting to represent the human life in the community. At times the dotting is closely linked together, to show unity. The white dotting always represents the energy that is circulating around all that is living. 

As Mother Nature is a huge source of inspiration for me, I often start my artwork from pictures of landscapes that I took while travelling. I work from cotton canvas and paint on the floor or from a table, as it gives me the distance needed for an aerial perspective. To create I use the tip of different brushes, and / or, bambou sticks. My palette is mostly earth tones including the harmonious colours of nature. 

Life has taught me that each human being is part of a bigger scheme of eternal new beginnings.